CFPA Béni Ourtilane

CFPA Béni Ourtilane

L'essentiel à savoir sur la formation professionnelle


La formation résidentielle ou présentielle

En formation professionnelle il y a trois modes :

 

-          le mode résidentiel ou présentiel,

-          le mode apprentissage,

-          le mode à distance.

 

La formation en mode résidentiel se fait dans un établissement de formation ; elle exige la présence des stagiaires durant toute la période de stage et tous les jours de la semaine, à l'exception de la période de stage pratique qui se déroule en entreprise et dont la durée varie d'une semaine pour le niveau de qualification le plus bas à 24 semaines pour les techniciens supérieurs. 

 

Les enseignements théoriques techniques et technologiques sont dispensés dans des salles de cours et les exercices pratiques au niveau des ateliers dotés d'équipements technico-pédagogiques adéquats.

 

On distingue plusieurs types de formations assurées par les centres et instituts de formation professionnelle en mode résidentiel :

 

-          la formation initiale (diplômante),

-          la formation continue (diplômante),

-          la formation en cours du soir (qualifiante),

-          la formation pour femmes au foyer (qualifiante),

-          la formation conventionnée (diplômante ou qualifiante).

 

La formation initiale diplômante est, comme son nom l'indique, une première formation que le stagiaire entreprend dans le but d'apprendre un métier de base et d'obtenir le diplôme correspondant.

 

La formation continue, les cours du soir, la formation pour femmes au foyer et la formation conventionnée feront l'objet d'articles à publier ultérieurement.

 

L'âge requis pour suivre une formation initiale en mode résidentiel c'est 16 ans au minimum. A noter que l'âge supérieur limite n'est pas défini ; un candidat ayant plus de trente ans peut s'inscrire pour suivre un stage de formation initiale en mode résidentiel et obtenir le diplôme correspondant en fin de stage.

 

Le niveau scolaire exigé et la durée de la formation initiale sont fixés, pour chaque métier, par la nomenclature des branches et spécialités de la formation professionnelle. Cette nomenclature, révisée et actualisée en 2012, comporte 422 métiers répartis entre 22 branches professionnelles.

 

Pour l'accès aux métiers de niveaux technicien et technicien supérieur, outre l'âge et le niveau scolaire, il est tenu compte de la filière d'études des candidats.

 

Les inscriptions à la formation initiale diplômante, en mode résidentiel, s'ouvrent deux fois par an ; de juillet à septembre pour la session de septembre et de décembre à février pour la session de février.

 

Pour chaque session, un guide des offres de formation est élaboré et diffusé pendant la période des inscriptions. Par ailleurs, les bureaux d'accueil, d'information et d'orientation des établissements de formation mènent des campagnes d'information durant lesquelles ils affichent les offres de formation en tous lieux publics, organisent des caravanes d'information, diffusent des émissions radios en direction des jeunes et de leurs parents.

 

Le dossier d'inscription à une formation initiale se constitue de :

 

-          un extrait d'acte de naissance justifiant l'âge du candidat,

-          un certificat de scolarité justifiant le niveau scolaire du candidat,

-          deux photos d'identité,

-          deux enveloppes timbrées avec adresse du candidat et timbre,

-          le dernier bulletin de notes (uniquement pour les candidats à une formation de technicien ou de technicien supérieur).

 

Les stagiaires bénéficient de plusieurs avantages en cours de formation :

 

-          bourse d'études pour les stagiaires techniciens supérieurs,

-          hébergement et restauration pour les stagiaires qui résident loin,

-          activités culturelles et sportives,

-          accès à l'internet.

 

A l'issue du cursus de formation, les stagiaires déclarés admis obtiennent un diplôme d'état correspondant au métier choisi. Les diplômes préparés en formation mode résidentiel sont :

 

- le certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS, niveau 1),

- le certificat d'aptitude professionnelle (CAP, niveau 2),

- le certificat de maîtrise professionnelle (CMP, niveau 3),

- le brevet de technicien (BT, niveau 4),

- le brevet de technicien supérieur (BTS, niveau 5).

 

Enfin, il convient de noter que la formation initiale est indispensable pour tous les jeunes qui ont terminé leurs études et qui aspirent à travailler. Les compétences professionnelles s'apprennent à travers un stage de formation et s'améliorent au cours de la carrière par le biais de la formation continue (séminaires, stages de courtes durées, stages de perfectionnement, stages de recyclage…).

 

Auteur : Rachid Sebbah


17/07/2018
0 Poster un commentaire

La formation par apprentissage

L’apprentissage est un mode de formation professionnelle régi par la loi n°18-10 du 10 juin 2018, fixant les règles applicables à l’apprentissage et les textes réglementaires pris en son application.

 

La formation des apprentis se fait en alternance entre le centre ou l'institut de formation professionnelle et le milieu professionnel. L'apprenti suit des cours théoriques techniques technologiques complémentaires auprès du centre ou de l'institut de rattachement, à raison d'un à deux jours par semaine, selon le niveau de qualification de la formation visée.

 

Les apprentis peuvent être placés en apprentissage auprès des artisans, des unités ou entreprises de production, de commercialisation ou de prestation de services, des établissements et organismes à caractère administratif.

 

L'apprenti signe un contrat avec l'employeur et l’établissement de formation professionnelle auprès desquels il aura à suivre son stage. Le service concerné de la commune de résidence enregistre le contrat d'apprentissage et le centre ou l'institut professionnel chargé du suivi et de la sanction de la formation procède à sa validation. L'imprimé de contrat  d'apprentissage est retiré par le candidat auprès de l'établissement de formation professionnelle.

 

L'âge requis pour se porter candidat à une formation par apprentissage est de 15 ans au moins et de 35 ans au plus. Quant au niveau scolaire exigé, il varie selon le métier choisi. Toutefois, des exceptions sont prévues par la loi, notamment pour les handicapés physiques pour lesquels l'âge limite supérieur est laissé ouvert.

 

Les inscriptions des candidats à la formation par apprentissage sont ouvertes auprès de tous les centres et instituts de formation professionnelle durant toute l'année. La formation débute après validation des contrats par le centre ou l'institut de formation professionnelle concerné.

 

Au cours de leur stage d'apprentissage, les apprentis bénéficient de plusieurs avantages tels que présalaire, stage près du lieu de résidence, couverture en matière de sécurité sociale, accès à la bibliothèque.

 

A l'issue du stage, les apprentis déclarés admis obtiennent un diplôme d'état correspondant au métier choisi. Les diplômes préparés par les apprentis sont :

 

- le certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS, niveau 1),

- le certificat d'aptitude professionnelle (CAP, niveau 2),

- le certificat de maîtrise professionnelle (CMP, niveau 3),

- le brevet de technicien (BT, niveau 4),

- le brevet de technicien supérieur (BTS, niveau 5).

 

La nomenclature des branches et des spécialités enseignées en formation professionnelle, éditée par les services du ministère en charge en décembre 2018 actuellement en vigueur, précise la liste des métiers dont  la formation peut se faire exclusivement en apprentissage et ceux dont les métiers dans les trois modes (apprentissage, présentiel et à distance).  Elle détermine pour chaque métier :

 

- le niveau scolaire exigé,

- le niveau de qualification à atteindre après obtention du diplôme en fin de stage,

- la durée de formation.

 

Les diplômes délivrés aux apprentis en fin de stage, après admission à l'examen, sont les mêmes que ceux obtenus par les stagiaires en "mode présentiel". Et les opportunités d'accès à l'emploi sont les mêmes sauf que les apprentis ont plus de chances d'être retenus par leurs employeurs s'ils donnent satisfaction durant le stage.

 

Comme montré ci - haut, l'apprentissage est une formule de formation très souple qui offre de multiples avantages pour les apprentis et pour les employeurs. Les premiers apprennent un métier d'avenir sans trop se déplacer vers les structures de formation (centres et instituts) tout en bénéficiant de l'expérience professionnelle de leurs maîtres d'apprentissage et les seconds contribuent à la formation de la main d'œuvre qualifiée dont ils ont besoin pour faire fonctionner leurs activités productives de biens et de services. C’est aussi bénéfique pour l’établissement de formation pour lequel le stage revient beaucoup moins cher puisqu’il n’exige pas d’équipement ; il assure le suivi de l’apprenti en milieu professionnel, assure la formation théorique et technique commune, évalue et délivre les diplômes.

 

Enfin, pour plus d'informations à propos de l'apprentissage, les candidats ainsi que leurs parents peuvent s'adresser au centre ou à l'institut de formation professionnelle le plus proche ou à la direction de wilaya de la formation professionnelle.

 

Auteur : Rachid Sebbah


16/07/2018
0 Poster un commentaire

La formation professionnelle à travers la wilaya de Sétif

Chaque année, le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Sétif offre de nombreuses opportunités de formation en modes résidentiel, apprentissage et à distance. Ces formations s’adressent tant aux jeunes qu’aux adultes ; la formation initiale est surtout destinée aux jeunes, par contre, la formation continue intéresse les travailleurs.

 

Quel est le nombre de jeunes et de travailleurs qui en profitent pleinement de ces offres de formation ? Combien de parents sont bien informés à propos de ces offres de formation et combien d’entre eux conseillent à leurs enfants de suivre un stage pour apprendre un métier ? Les statistiques de ces dernières années montrent une régression conséquente du nombre de candidats qui s’inscrivent auprès des centres et instituts de formation professionnelle à travers le territoire national.

 

Autres questions qui se posent, quelles sont les causes de cette régression au moment où le nombre de postes de formation offerts augmente conséquemment à la hausse des besoins du marché national d’emploi ? Quelle est la part de responsabilité de chacune des parties concernée (jeunes, parents, employeurs, administration en charge du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels et société civile en générale) ?

 

Le présent document n’a pas pour ambition de répondre à ces questions, mais de présenter le secteur formation et enseignement professionnels dans la wilaya de Sétif. Le but, c’est aussi de contribuer à faire circuler l’information afin que le maximum de jeunes et de travailleurs puisse en profiter de ces opportunités de formation qui leur sont offertes.

 

La formation et l’enseignement professionnels qui constituent un maillon important du système éducatif national sont fortement présents à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Sétif. Le secteur s’est renforcé au cours de ces trois dernières années par la réalisation d’infrastructures neuves et l’ouverture de nouvelles filières en rapport avec le développement local.

 

Infrastructures de formation et d’enseignement professionnels à Sétif.

 

En termes d’infrastructures, le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Sétif se compose de :

 

  Un (01) Institut de formation et d’enseignement professionnels (IFEP) implanté à Sétif, cité Tbinet. Spécialisé dans les métiers du bâtiment, travaux publics et de l’environnement. Cet institut a pour missions principales de former, de perfectionner et de recycler les formateurs et les cadres du secteur. Il s’occupe également de l’élaboration et de l’actualisation des programmes de formation et d’enseignement professionnels destinés aux centres et instituts du secteur.

 

  Une (01) direction régionale du Centre National de Formation et d’Enseignement professionnel à distance (CNFEPD), sise à Sétif. Cet établissement a pour mission de dispenser de la formation professionnelle par correspondance et "on line" (formation dite à distance).

 

  Deux (02) instituts d’enseignement professionnel (IEP). Le premier est implanté à El Eulma et spécialisé dans le domaine du génie électrique. Le second se trouve à la cité des 1006 logements à Sétif et il est spécialisé dans les métiers de bureau. Ces instituts dispensent des savoirs et savoirs faire dans leurs domaines respectifs ; la durée de stage est de quatre années. La formation débouche sur l’obtention du diplôme d’enseignement professionnel du premier degré à la fin de la deuxième année et du diplôme d’enseignement professionnel du second degré à l’issue de la quatrième année.

  

  Quatre (05) instituts nationaux spécialisés de formation professionnelle (INSFP) qui ont pour mission de former des techniciens supérieurs.

 

Le premier institut national, implanté à la cité des 500 logements à Sétif. Il forme des techniciens supérieurs notamment en électrotechnique, automatisme, maintenance matériel biomédical, maintenance équipements informatiques et bureautiques, réseaux et systèmes informatiques, etc.

 

Le second institut national est implanté à la cité El Hidhab à Sétif et s’est spécialisé dans la formation de techniciens supérieurs dans les métiers de l’agro-alimentaire et de l’environnement.

 

Le troisième institut national est implanté à Ain Oulmène. Il est spécialisé dans la formation de techniciens supérieurs dans les métiers du bâtiment et travaux publics.

 

Le quatrième institut est à la cité Tbinet à Sétif. Il est spécialisé dans la formation de techniciens supérieurs dans les métriers des arts graphiques.

 

Le cinquième institut national, implanté à Ain Arnat et il est spécialisé dans la formation de techniciens supérieurs dans les métiers de la chimie industrielle et de transformation.

 

D'autres INSFP sont en cours de construction, notamment à Bougaa (métiers de l'hôtellerie et tourisme) et El Eulma (métiers de l'eau et de l'environnement). 

 

Les domaines de formation de ces instituts nationaux ont été déterminés en tenant compte de la vocation de la wilaya de Sétif.

 

  Vingt six (27) centres de formation professionnelle et de l’apprentissage (CFPA) répartis à travers les soixante (60) communes de la wilaya de Sétif. Les centres ont pour missions principales de former de la main d’œuvre qualifiée, des agents de maîtrise et des techniciens dans différents domaines d’activités.

 

  Un CFPA est en construction à Ouled Tebbane.

 

  Quatre (04) annexes de centres de formation professionnelle ; elles sont implantées à Ain Abassa, Béni Fouda, Ouled Adouane et Bousselem. Elles ont les mêmes missions que les CFPA.

 

  Vingt trois (20) établissements privées agréés de formation professionnelle chargés de former de la main d’œuvre qualifiée, des agents de maîtrise, des techniciens et techniciens supérieurs suivant un cahier de charge préalablement établi et soumis à l’approbation de la commission des agréments.

 

Ce tissu assez dense d’établissements de formation est géré par la direction de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP) dont le siège est à Sétif ville. Cette direction a pour missions essentielles de coordonner les activités du secteur à travers la wilaya et de promouvoir la formation et l’enseignement professionnels afin de couvrir les besoins du marché de l’emploi en main d’œuvre qualifiée, agents de maîtrise, techniciens et techniciens supérieurs.

 

A noter aussi que chaque établissement est doté d’un bureau d’accueil, d’information et d’orientation chapeauté par un conseiller à l’orientation dont les missions principales consistent à bien accueillir le public, à l’informer et à l’orienter. Le conseiller organise et mène la campagne d’information deux fois par an ; au titre de la session de février et pour la session d’octobre.

 

Equipements technico-pédagogiques

 

Les établissements de formation et d’enseignement professionnels de la wilaya de Sétif sont dotés d’équipements techniques et pédagogiques adéquats afin de permettre aux stagiaires d’apprendre le métier selon les normes requises. A l’intérieur, outres les salles de cours théoriques, on y trouve de nombreux ateliers très bien équipés, pour la plus part en machines neuves. Par ailleurs, les anciens équipements font l’objet de rénovation constante et, une fois amortis, ils sont remplacés par d’autres entièrement neufs et en adéquation avec les nouvelles techniques et technologies. Les établissements de formation professionnelle sont de véritables usines destinées à former la main d’œuvre qualifiée dont les employeurs ont besoin.

 

Encadrement pédagogique

 

Les stagiaires des centres et des instituts de formation et d’enseignement professionnels sont encadrés par des formateurs recrutés parmi les artisans expérimentés, les Techniciens supérieurs et les ingénieurs issus de l’université. En début de carrière, ils reçoivent une formation pédagogique à l’institut de formation et d’enseignement professionnels afin de les préparer à leurs nouvelles missions. Durant le reste de leur carrière, ils sont astreints à perfectionner leurs savoirs et savoirs faire et à se mettre à niveau à travers les différents plans de formation initiés par les six (06) instituts de formation et d’enseignement professionnels implantés à travers le territoire national. Avec ces actions de formation, de perfectionnement et de recyclage, les formateurs acquièrent de nouvelles techniques et technologies afin de les transmettre aux apprenants.

 

Hébergement et restauration

 

Tous les centres et instituts de la wilaya de Sétif sont pourvus de capacités d’hébergement et de restauration destinées à offrir aux stagiaires des conditions de formation adéquats et agréables.

 

Activités culturelles et sportives

 

Les conditions de vie des stagiaires sont aussi agrémentées par un riche programme d’activités culturelles et sportives souvent géré par les concernés eux-mêmes. Certains centres et instituts sont dotés de stades matico, de bibliothèques et d’espaces internet.

 

Les modes de formation

 

Les candidats à la formation professionnelle choisissent le mode de formation qui leur convient le mieux, compte tenu des conditions règlementaires en vigueur. Les modes de formation sont au nombre de trois :

 

- mode présentiel (résidentiel), 

- mode apprentissage, 

- mode à distance.

 

Est considéré comme formation présentielle (résidentielle), toute action de formation qui se déroule à l’intérieur des locaux des établissements de formation professionnelle. Les stagiaires qui choisissent ce mode sont donc astreints à suivre les cours théoriques et pratiques dans les salles et ateliers des établissements où s’effectue la formation. Les absences ne sont pas tolérées.

 

Par contre en mode apprentissage, la formation se déroule en alternance entre le milieu professionnel et le centre ou l’institut qui gère la formation. Les apprentis suivent les cours théoriques en centre ou en institut (une à deux journées) et la pratique en milieu professionnel, en entreprise (le reste de la semaine). Le mode apprentissage présente des avantages pour l’apprenant (notamment, présalaire, formation proche du domicile, etc). L’apprenti est lié à son établissement de formation et à son employeur par un contrat d’apprentissage qui précise les droits et devoirs de chaque partie.

 

Enfin, la formation à distance s’effectue par correspondance ou "on line". Elle est prise en charge par le centre national de formation et d’enseignement professionnels (CNFEPD) à distance à travers ses directions régionales et annexes implantées sur le territoire national. Il est à préciser que le mode de formation n’influe pas sur la nature du diplôme qu’obtient l’apprenant en fin de stage. Toutefois, les conditions d’accès peuvent différer d’un mode de formation à un autre. Pour l’accès à une formation par apprentissage on exige du candidat que son âge soit compris entre 15 ans au minimum et 35 ans au maximum.

 

Les métiers enseignés

 

Les spécialités ou métiers enseignés dans les centres et instituts de formation professionnelle sont répertoriés dans une nomenclature éditée par le ministère de la formation et de l’enseignement professionnelle (édition 2018). Les métiers sont regroupés par branche professionnelle. On y trouve aussi les conditions d’accès à chaque spécialité, la durée de formation, le type de diplômé préparé, le niveau de qualification atteint à l’issue du stage. Ainsi, les candidats à des stages dont la formation est sanctionnée par un diplôme doivent répondre aux conditions d’accès mentionnées dans cette nomenclature de l’année 2012, actuellement en vigueur.

 

Les avantages

 

Outre l’apprentissage d’un métier et l’acquisition de compétences techniques et technologiques, les stagiaires et les apprentis de la formation professionnelle bénéficient, selon le cas, de plusieurs avantages :

 

- Gratuité de la formation, 

- hébergement, 

- restauration, 

- bourse ou présalaire, 

- accès à l’internet, 

- activités culturelles et sportives, etc.

 

Formation de catégories particulières

 

Les centres et instituts de formation et d’enseignement professionnels de la wilaya de Sétif prennent en charge également la formation de certaines catégories sociales particulières telles que les handicapés physiques, les femmes au foyer, les détenus dans les établissements de rééducation, les jeunes filles en milieu rural, les jeunes à niveau scolaire réduit (inférieur à la 4e AM), etc.

 

Sanction des formations

 

Les formations dispensées par les centres et instituts de formation professionnels sont sanctionnées par un diplôme d’état ou une attestation de qualification.

 

Dès le départ, le candidat doit choisir le type de formation qu’il souhaite suivre. Lorsque le candidat opte pour une formation diplômante, il est évident qu’il doit aussi réunir toutes les conditions d’âge et de niveau scolaire requises, accepter la durée de stage prévue par la nomenclature des branches et spécialités de la formation professionnelle en vigueur et passer avec succès toutes les épreuves de contrôle continu pour se voir délivrer en fin de cursus le diplôme préparé.

 

Par contre, les candidats qui optent pour des formations qualifiantes, en fin de stage, obtiennent une attestation de qualification. En contre partie, ils ne sont pas astreints à des conditions d’accès rigoureuses, stages de courtes durées, niveau scolaire minimal permettant de suivre les cours théoriques et pratiques, être âgé(e) de 16 ans ou plus, etc. Exception faite des stages destinés aux femmes au foyer, les formations qualifiantes sont en général payantes. Il est à signaler aussi que les formations diplômantes dispensées par les centres et instituts de formation professionnels sont généralement gratuites exception faite des formatons assurées par le CNFEPD (formation à distance) et les établissements privés agréés

 

Les débouchés des sortants de la formation et de l’enseignement professionnels

 

Munis d’un capital technique et technologique, les sortants de la formation et de l’enseignement professionnels, peuvent être recrutés par les opérateurs économiques ou travailler au niveau des administrations. Ceux d’entre eux qui sont porteurs de projets professionnels peuvent créer leur propre micro entreprise dans le cadre du dispositif ANSEJ (Agence nationale de Soutien à l’Emploi de Jeunes). D’ailleurs, nombreux sont les diplômés de la formation professionnelle qui trouvent rapidement un emploi et beaucoup d’autres créent leur propre affaire et dans le sillage fournissent du travail à d’autres jeunes. Le métier appris constitue la clé de la réussite dans la vie professionnelle de l’être humain.

 

Les perspectives du secteur

 

Bien que les capacités du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels sont pour l’heure relativement suffisantes sur le territoire de la wilaya de Sétif, elles sont appelées à évoluer davantage pour répondre aux futurs besoins en main d’œuvre qualifiée induits par le développement économique national. Cette évolution attendue portera tant sur les capacités d’accueil des apprenants que leur prise en charge en termes pédagogiques. Enfin, les informations relatives aux inscriptions (dates d'ouverture et de clôture, les spécialités offertes, les conditions d'inscriptions, l'annuaire téléphonique) sont publiées sur ce site et le site  www.lemroudj.blog.ever.com. Et pour en savoir plus sur les offres de formations de la session en cours, il y a lieu de s’adresser au centre ou à l'institut le plus proche.

 

Auteur : Rachid Sebbah

 


17/05/2018
0 Poster un commentaire

La formation pour femmes au foyer, c'est quoi ?

Depuis quelques années, les femmes au foyer bénéficient d'une formation qualifiante au sein des centres et instituts de formation professionnelle.

 

Ce type de formation vise la promotion sociale et économique de la femme au foyer à l'image de ce qui se fait dans les pays du Sud Est asiatique (Indonésie, Malaisie, etc). Il s'agit de lui donner une formation qui lui permette de créer sa propre activité productrice de biens ou de services pour satisfaire une partie des besoins de sa famille et commercialiser le reste afin de se faire des rentrées financières permettant ainsi l'amélioration des conditions de vie familiale.

 

C'est une formation entièrement gratuite qui porte sur des métiers tels que ;

 

-         couture,

-         broderie,

-         arts ménagers (cuisine, gâteaux, etc).

-         coiffure dames, ….

 

Il est évident que les candidates à ce type de formation doivent avoir plus de 16 ans. Quant au niveau scolaire exigé, il leur est demandé de savoir lire et écrire.

 

A l'issue du stage qui varie de 3 à 6 mois, les stagiaires obtiennent une attestation de qualification qui leur permet de bénéficier de crédits bancaires dans le cadre du dispositif de l'ANGEM (agence nationale de gestion du micro crédit).

 

Beaucoup de femmes au foyer qui ont suivi une formation de ce type ont pu obtenir un crédit ANGEM pour s'équiper, acquérir la matière d'œuvre et créer leurs propres activités professionnelles.

 

Pour plus d'informations sur ce type de formation, il suffit de s'adresser au centre ou à institut de formation professionnelle ou à la direction de wilaya de la formation professionnelle proche de votre domicile.

 

Auteur : Rachid Sebbah

 


17/05/2018
0 Poster un commentaire

La formation en cours du soir, c'est quoi ?

Les cours du soir c'est un type de formation de mode résidentiel, puisque la présence des stagiaires est exigée. Ils sont destinés tant aux travailleurs qu'aux jeunes qui souhaitent apprendre un métier ou perfectionner leurs connaissances professionnelles.

 

Les centres et les instituts de formation professionnelle organisent des cours du soir notamment dans les métiers suivants :

 

-         initiation à l'informatique,

-         couture,

-         broderie,

-         comptabilité, etc.

 

L'âge requis pour suivre des cours du soir dans un établissement de formation professionnelle est 16 ans et plus. Un niveau scolaire minimum est exigé pour que le candidat puisse suivre et comprendre les cours dispensés.

 

Le candidat aux cours du soir contribue financièrement à raison de 400 dinars par mois.

 

La durée de formation est généralement courte (3 à 6 mois). Les horaires sont aménagés de sorte à permettre aux travailleurs et aux étudiants de s'inscrire et de suivre les cours du soir.

 

A l'issue du stage, les candidats en cours du soir obtiennent une attestation de qualification qui peut leur servir pour faire valoir des droits professionnels au  cours de leur carrière.

 

Auteur : Rachid Sebbah

 


17/05/2018
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser